AG Suez-GDF 2014 28 avril question orale

                     INTERVENTION Questions ACA  AG GDF/SUEZ 28 AVRIL 2014

 

 

« Le groupe paie au prix fort ses erreurs stratégiques, six ans après la fusion. Les pertes s'élèvent à 9,7 milliards d'euros. Les actionnaires applaudissent: ils reçoivent plus que ce que le groupe gagne! Il paraît que l'Etat est actionnaire... » Telle est la situation de GDF-Suez résumée le 1er mars dernier par Madame Martine Orange, journaliste renommée de l'énergie, diagnostic que nous partageons complètement.

 

En effet, depuis la fusion, à chaque assemblée générale, notre association dénonce une stratégie toujours plus financière qu'industrielle et, à chaque fois, monsieur le président, vous niez cette évidence, soit par des réponses « langue de bois », soit en renvoyant hors séance les réponses à nos questions écrites, au prétexte qu'elles figurent dans le compte rendu de l'assemblée générale sur internet.

 

Aujourd'hui, que vous l'admettiez ou non, le groupe est en grande difficulté, et vous n'avez présenté à ce jour aucun plan de redressement sérieux et crédible. Il faut en finir avec cette fuite en avant où, après International Power, vous tentez de nous faire miroiter les pays émergents et les éoliennes, alors que vous n'avez rien sécurisé, ni en Belgique, ni en France, socles fondamentaux du groupe.

 

Au lieu de tenir compte de cette situation et de recadrer la stratégie du groupe, en lui donnant une dimension industrielle combinée à la qualité de ses services à ses clients, stratégie capable de revaloriser la valeur de l'action sur le long terme, vous avez décidé de distribuer du dividende en puisant, encore une fois, dans les réserves, apparemment avec l'espoir d'acheter le silence des actionnaires, notamment du plus gros d'entre eux, l'Etat français 36,7% du capital.

 

Une situation à peu prés analogue s'était créée à l'époque Lyonnaise Suez et avait déjà mis en péril le groupe en 2003. Un des actionnaires minoritaires n'avait cessé de dénoncer ces faits. Mais cette fois-ci, pour nous, c'est beaucoup plus grave, Suez entraînant dans sa chute un Gaz de France qui était en bonne santé jusqu'à la fusion de 2005.

 

Quand, monsieur le Président, allez vous présenter votre plan pluriannuel de redressement? Acceptez vous notre proposition de convoquer une Assemblée Générale extraordinaire pour qu'elle puisse en discuter? En attendant, acceptez-vous que soit suspendue la distribution de dividendes?

 

Par ailleurs, en tant qu'actionnaires minoritaires, nous mettons directement en cause ici l'appui constant que vous recevez de l'actionnaire principal, l'Etat, lequel paraît ne se soucier que du montant du chèque annuel qu'il reçoit, et nous nous réservons d'interpeller à ce sujet le ministre de tutelle en charge de l'énergie.

 

Télécharger

Vous êtes ici : Accueil AG EDF GDF/Suez AG Suez-GDF 2014 28 avril question orale