EDF AG du 30 mai 2013 question orale

 

ACA              AG EDF du 30 mai 2013

 

question orale en séance:

 

La presse a fait état d'un ordre de grandeur de 5 à 8 milliards d'euros comme estimation du coût pour EDF de le fermeture de Fessenheim alors que cette centrale dispose des autorisations ad-hoc pour prolonger sa durée de vie.

 

Pourriez-vous nous dire quelles sont les estimations du groupe à ce sujet sous forme de fourchettes  avec ventilation des principaux postes?

 

Si un jour, une loi décide de cette fermeture, c'est l'actionnaire très majoritaire, l'Etat, qui décidera de rendre nulle la valeur des actifs et productions correspondants, portant un très grave préjudice aux intérêts du Groupe et donc des actionnaires minoritaires et de ses clients qui sont les payeurs en dernier ressort.

 

Pouvez-vous confirmer votre position de Président et vous engager à soumettre au Conseil et à l'Assemblée Générale (extraordinaire si nécessaire) la décision d'introduire, par toutes voies ad'hoc, une demande d'indemnisation de ces coûts, sans report sur l'avenir et avec toutes garanties sérieuses?

 

Ne conviendrait-il, d'ores et déjà de provisionner ce risque dans les comptes du groupe, et de fortement réduire la distribution de dividendes ce qui montrerait à l'Etat les premières conséquences  financière de cette décision?

 

Télécharger

Vous êtes ici : Accueil AG EDF GDF/Suez EDF AG du 30 mai 2013 question orale